avent

L'unité pastorale du val de Morteau m'a demandé dernièrement d'écrire un article sur l'Avent qui a été publié sur son journal trimestriel d'information .

001

 

 

 

Voici ma modeste contribution à cette publication :

 

L'AVENT

 

Le mot "Avent" , du latin adventus, signifie la venue, l'avènement du Messie.

Ce temps qui marque le début de l'année liturgique commence ce dimanche 1er décembre 2013 et nous emmènera à la veille de Noël, nous invitant à nous préparer pendant 4 semaines à la célébration de la naissance de Jésus.

 

Les symboles

 

Pour vivre cette période de joie, il existe plusieurs symboles dont les plus connus sont la couronne et les quatre bougies.

Pour les deux, des interprétations différentes existent quant au sens à leur donner. Pour la couronne, on pense volontiers au monde, mais le cercle symbolise aussi l’éternité donnée à la vie par la résurrection.

Concernant les bougies, on y voit le plus souvent la représentation des étapes du salut du monde :

Le pardon avec Adam et Eve ;

La foi avec Abraham ;

La joie avec David ;

La paix et la justice avec les prophètes.

Une autre possibilité est qu’il y aurait la paix et les trois vertus théologiques (la loi, la charité et l’espérance).

 

Que nous est-il donné de vivre pendant ce temps ?

 

A Noël, nous célébrons un évènement unique, qui a déjà eu lieu, nous n’avons plus par conséquent à attendre le Messie. Alors qu’attendons-nous encore ?

En faisant mémoire de la venue du Messie, nous allons ranimer en nous l’espérance du Royaume qui vient et qui est déjà là. Nous ne fêtons pas seulement la naissance de l’enfant Jésus, mais surtout ce qu’elle signifie : Dieu avec nous, comme nous l’entendrons le 4ème dimanche de l’Avent dans la lecture d’Isaïe.

Ce temps d’attente, de méditation, de prière, nous appelle à raviver la confiance que nous avons en Dieu. C’est aussi le moment de nous poser la question de savoir qu’elle est notre situation devant le Père, et qu’est-ce que l’Evangile remet en question dans nos vies. C’est un temps de préparation, de conversion … le moment de faire la lumière dans nos cœurs afin d’y accueillir le don que Dieu veut y déposer.

 

 

Ouvrons nos portes

 

Ouvrir notre cœur à Jésus, c’est ouvrir nos portes à l’autre. Aux veillées de Noël célébrées dans les églises de notre UP, les enfants de la catéchèse apporteront des maisons, représentant les 5 continents, et dont les portes seront ouvertes : ouvertes sur le monde, ouvertes pour accueillir. Accueillir l’autre, le petit, l’exclu, le malade, l’isolé, l’ami proche, un membre de sa famille … c’est accueillir Jésus.

C’est une réalité plus évidente à Noël, temps de joie et de fête mais doit rester en nos esprits au quotidien, tout au long de l’année.

«Voici que je me tiens à la porte. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » Ap  3-20

 

avent3

*****

Je vous propose également ce petit conte de l'Avent, connu, mais toujours merveilleux à lire :

 

Il était une fois quatre bougies.

 

La première dit : « Je m’appelle la Paix, mais tout le monde s’en moque, c’est la guerre partout. » Et elle s’éteignit. 

 

La deuxième dit : « Je m’appelle l’Amour, mais tout le monde a oublié le sens du mot aimer. » Et elle s’éteignit. 

 

La troisième dit : « Je m’appelle la Foi, mais tout le monde est dans le doute et les gens ont bien du mal à croire ! » Et elle s’éteignit.

 

La quatrième dit : « Moi, je m’appelle l’Espérance, et je vais toutes vous rallumer. »

 

 

Bon temps de l'Avent à vous tous et toutes !

 

 

avent2